Pour plaire, votre site internet doit contenir des photos de vos produits ou services, communément appelées packshots. En effet, les internautes ne restent sur votre site que quelques minutes. Pendant cette courte durée, ils s’intéressent davantage aux visuels qu’aux contenus. Après tout, une image vaut mille mots. Dans ce cas, assurez-vous que vos photos soient de meilleure qualité. Justement, comment les obtenir, sans dépenser une fortune ? Quelles sont les astuces à adopter pour rentabiliser ses packshots ?

Choisir la bonne technique

Dans le domaine du packshot, vous disposez de plusieurs options. Vous pouvez par exemple opter pour une simple photographie qui est facile à réaliser. Mais, vous avez également la possibilité de miser sur d’autres techniques, l’illustration en 3D ou encore sur un visuel en 360 degrés.

Envie d’augmenter vos taux de conversion ? Orientez-vous vers la fonctionnalité 360 degrés. Vous arriverez à captiver l’attention de vos clients durant plus de 10 secondes. Vous leur offrez la chance de voir vos produits sous tous les angles. Vous leur fournissez aussi des informations complètes et détaillées (hotspots, liens, annotations, …).

Pour produire des images 360 degrés, deux possibilités vous sont offertes. Premièrement, n’hésitez pas à faire appel à des prestataires. Vous bénéficiez ainsi d’ une expertise de qualité. Deuxièmement, vous pouvez créer vos propres studios photos 360 degrés. La seconde solution est à adopter si vous maitrisez la technique.

Connaître tous les paramètres d’une meilleure prise de vue

À la différence d’une photo classique, le packshot requiert une parfaite maîtrise de la photographie. Vous devez au préalable posséder les outils nécessaires (appareils photo, lampes pour l’éclairage, le support, un trépied…).

Ensuite, commencez par la mise en place. Il s’agit de la première étape de la photographie. Elle consiste à

  • préparer le lieu ;
  • penser au support qui constitue le fond de l’image. Cette fois-ci votre choix est variable, mais rappelez-vous qu’il doit dépendre de vos produits. Vous pouvez par exemple opter pour un arrière-plan en table de bois, si vous vendez des épices en cuisine ;
  • miser sur l’éclairage naturel qui vous permet d’économiser. À défaut de lumière naturelle, optez pour l’éclairage artificiel (key-light, fill-light, back-light), ou encore au combo réflecteur.

Après la mise en place, passez directement à la prise de vue. Là, vous devez exploiter autant que possible vos compétences en photographie. Vous pouvez effectivement faire plusieurs essais en cas de doute.

Et enfin, terminez la photographie avec les retouches. Vous ajustez ainsi la clarté, le contraste, l’éclairage, etc.

Évaluer vos techniques

Pour savoir la rentabilité de vos packshots, faites appel à des indicateurs. Vous pouvez par exemple opter pour le taux de conversion. Il s’agit d’un élément qui mesure la capacité de votre site à transformer des clients visiteurs, en des acheteurs potentiels. D’autres indicateurs sont à votre disposition, comme le taux de rebond, le ROI, etc.

À l’issue de l’évaluation, adoptez l’attitude adéquate. Si vous avez remarqué que les visuels attiraient déjà votre clientèle, continuez ainsi. Vous êtes déjà sur la bonne voie. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à exploiter d’autres techniques. En cas de difficultés, faites appel à des prestataires, afin de rentabiliser vos packshots.

Alors, on les fait quand vos packshots ? Regardez, c’est simple et rapide à commander !

Pour aller plus loin…

  • Comment savoir si son caveau de vente est rentable ?
    Vous êtes vigneron et vous souhaitez ouvrir un caveau de vente, voire peut-être développer une activité oenotouristique ? Mais avant de vous lancer, renseignez-vous bien sur la rentabilité d’un caveau. Justement, comment le savoir ? Quels sont les critères à prendre en compte pour le connaitre exactement ? Le lieu de vente en plein succès […]
  • Pourquoi le click-and -collect est un très bon système pour les producteurs vins, bières et spiritueux
    Êtes-vous à la recherche d’un service intéressant pour la clientèle ? Optez pour le click and collect. Apparu dans les années 2000, il commence à prendre de l’ampleur dans tous les secteurs d’activité, y compris dans la vente de vins, bières et spiritueux. Pourquoi faut-il se lancer ? A-t-il déjà fait ses preuves ? Quels sont […]
  • Comment savoir s’il faut créer un site e-commerce pour vendre mes vins, bières et spiritueux
    Autrefois, les consommateurs achetaient leurs boissons (vins, bières et spiritueux) essentiellement auprès d’une boutique physique, actuellement, ils préfèrent les commander en ligne. Leur nouvelle habitude pousse différentes marques à posséder un site internet. Justement, faut-il avoir sa boutique en ligne ? Les nouvelles habitudes de la clientèle Les marques sont actuellement obligées de posséder un […]
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0