L’œnotourisme, aussi appelé tourisme vitivinicole ou œnologique, est une forme de tourisme proposant des activités autour du vin, de la vigne et du savoir-faire des vignerons. Il est encore est assez peu développé en France, il a pourtant de nombreuses vertus tant pour les viticulteurs que pour les territoires.

Il existe une multitude d’activités oenotouristiques possible :
  • Les vendanges touristiques ;
  • La visite de caves, châteaux et maisons de vins ;
  • L’accueil au caveau chez le vigneron ;
  • Les route des vins ;
  • Les balades et randonnées à travers le vignoble ;
  • Les chasses au trésor ;
  • Les prestations agritouristiques ;
  • Les visites de musées du vin et de villages viticoles ;
  • Les fêtes et les événements autour du vin ;
  • Les dégustations commentées dans des lieux dédiés (bars à vin, etc.) ;
  • Les stages et conférences dans des académies du vin ;
  • Le tourisme d’affaires autour du vin ;
  • Les offres de vinothérapie ;
  • etc.

Comment mettre en place l’oenotourisme ?

Étudiez votre environnement

  1. Faites un état des lieux de votre structure.
  2. Étudiez votre clientèle, notamment celle qui se trouve directement autour de vous, étudiez leurs attentes ;
  3. Étudiez vos concurrents aux alentours, leurs offres, ce qui se fait dans le domaine de l’oenotourisme ;
  4. Contactez les offices du tourisme, agences de voyages, le comité Départemental du tourisme et les interprofessions. Ils pourront vous aider à mettre en place votre projet.

Proposez une prestation de qualité

  • Soignez l’accueil de vos visiteurs : mettez en place une démarche qualité destinée à votre personnel et à vous-même, l’entrée au domaine/caveau doit être irréprochable.
  • Proposez des prestations expérientielles et des produits de qualité ;
  • Rendez vos clients acteurs de vos activités : Sollicitez la multi sensorialité du client grâce à son implication dans la visite (posez des questions, invitez le public à toucher les fûts, à sentir l’odeur de la vigne/du vin/du bois…).
  • Personnalisez vos prestations et l’accueil des clients : adaptez, dans la mesure du possible, vos prestations à chaque type de clientèle oenotouristique ;
  • Faites goûter vos produits, selon Atout France un oenotouriste dépense en moyenne 250 € en consommation et achat de vin au domaine ;
  • Ne vous limitez pas au vin, proposez d’autres produits en partenariat avec d’autres prestataires ou commerciaux ;
  • Pensez à l’accessibilité de vos clients ;
  • Pensez aux enfants de vos clients, exemple : Proposez la dégustation de jus de raisin aux enfants pour instaurer une ambiance ludique, et aménager un coin pour les enfants ;
  • Si vous ciblez des agences, pensez aux offres packagées ;
  • Formez-vous en amont de votre projet, VIVEA, FAFSEA, l’ICV proposent notamment des formations dédiées au tourisme.
  • Devenez porteur de la marque Qualité Tourisme ;
  • Équipez vous pour proposer une digitalisation de votre offre oenotouristique, entre visites virtuelles, apéritifs en ligne ou encore livraison de produits à domicile.

Faites vous connaître

Le rôle d’EtOH Agency est d’aider les professionnels de la filière vitivinicole, mais aussi les acteurs des bières et spiritueux à travailler sur leur stratégie marketing (positionnement, image de marque, e-réputation, etc.) et communication (graphisme, vidéo, storytelling, cartes viticoles, etc.).

Ce sont des points que vous devez absolument travailler avant de communiquer sur votre activité oenotouristique.

  • Communiquez auprès des acteurs locaux du tourisme : Office du tourisme, professionnels du tourisme ;
  • Participez à des événements pour vous faire connaître à l’exemple du premier Salon Virtuel Bourgogne Jura Wine & Tourism ou Destination Vignobles ;
  • La communication digitale permet aux plus isolés des vignerons d’exister, profitez de cette opportunité pour vous faire connaître : concevez un site Internet de qualité, inscrivez-vous sur les réseaux sociaux où se trouvent vos clients et sur des annuaires en ligne spécialisés comme https://www.visitfrenchwine.com/ ;
  • Impliquez-vous dans des associations et des clubs professionnels permettant de rencontrer des professionnels venant du même horizon que vous ;

N’oubliez pas de vous renseigner sur la réglementation en vigueur selon votre ou vos activités.

Réglementations en vigueur pour le tourisme oenologique

Allez vous avoir une activité commerciale ou une activité agricole ?

Si le chiffre d’affaires de votre activité œnotouristique ne dépasse pas 50 000 € et qu’elle représente moins de 30 % du chiffre d’affaires total de l’exploitation, elle peut être considérée comme le prolongement de l’activité agricole.

Pensez à l’accessibilité

Depuis 2015, les Établissements Recevant du Public et les Installations Ouvertes au Public doivent être accessibles aux handicapés. Pensez donc à rendre vos locaux accessibles à tous.

La proposition de séjour et d’offres packagées

Si vous envisagez de vous lier à d’autres prestataires pour votre offre, et ainsi commercialiser des produits complets, il existe une réglementation spécifique pour de la vente de forfait ou d’offre packagée de séjour sur laquelle vous devez vous renseigner.

Avez-vous besoin d’une licence de débit de boisson ?

Les vignerons qui vendent leurs vins et qui le font déguster gratuitement sur leur lieu de production (entrepôt fiscal) sont dispensés de licence. Dans tous les autres cas (dégustation payante, restauration, etc) l’obtention d’une licence est obligatoire.

Sources : https://www.jurisvin.fr/jurisvin-actu-46-Oenotourisme-activite-commerciale-.html
https://www.tourisme-handicaps.org/
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000020893055/2020-09-12/
https://www.vigneron-independant.com/file/4097/download?token=m1P9AXYj

Aides régionales pour l’oenotourisme

Ici une liste non exhaustive d’aides au développement de l’oenotourisme proposées par les régions :

  • Anjou : https://www.partenaires-tourisme-anjou.fr/creer-et-developper/developper-mon-projet-doenotourisme/aides-regionales/
  • Nouvelle-Aquitaine : https://les-aides.nouvelle-aquitaine.fr/economie-et-emploi/oenotourisme
  • Auvergne-Rhône-Alpes :
    • https://www.auvergnerhonealpes.fr/aide/145/289-gastronomie-et-oenotourisme-soutien-aux-projets-de-valorisation-touristique-tourisme.htm
    • https://www.syndicat-cotesdurhone.com/article/le-reseau-des-acteurs-oenotouristiques
  • Pays de Loire : https://www.paysdelaloire.fr/les-aides/appel-projets-agritourisme-et-oenotourisme
  • Aquitaine : https://subventions.fr/guide-des-aides/developpement-de-l-oenotourisme-par-le-programme-destination-vignobles/
  • Grand-Est : https://www.grandest.fr/appel-a-projet/aap-caves-touristiques-2020/
  • Occitanie : https://pro.tourisme-occitanie.com/se-developper/beneficier-des-aides-de-la-region
  • Bourgogne-Franche-Comté : https://www.bourgognefranchecomte.fr/node/369
  • Languedoc : https://www.languedoc-coeur-herault.fr/pros-aides-specifiques-liees-aux-domaines-du-tourisme-et-du-vin

Retrouvez les tutos de l’oenotourisme par Atout-France : http://www.atout-france.fr/services/les-tutos-de-l-oenotourisme

Vous avez besoin d’aide pour votre stratégie de marque ?