On l’avoue au départ, trouver du vin en canette, c’était déconcertant. Quelque peu dubitatifs face au format, et oui, pour nous la canette était majoritairement réservée au soda ou à la bière. Malgré les tentatives constatées sur le marché du vin depuis quelques années. Nous avouons faire une moue dubitative face à ce nouveau format. Quelque peu perdue, doit-on boire à la canette ou sortir la verrerie ? Est-ce qu’on la joue cool et décontracte et l’on désacralise le vin jusqu’au bout ou tout de même, on garde les essentiels, le vin se boit dans un verre un point c’est tout ?

Le vin en canette n’est pas nouveau, il existe déjà depuis de nombreuses années. La canette de vin existe déjà au Japon notamment depuis 2011 grâce à une société australienne. Mais aussi en Allemagne, où 60 millions de canettes sont distribuées chaque année, notamment par Lidl, un distributeur bon marché. Aux États-Unis, le marché du vin en canette a connu une croissance explosive ces dernières années.
Mais jusqu’à ces derniers temps, en tout cas chez nous, l’alcool en canette était plutôt « l’apanage » du sans-abri.
S’il est facile de convaincre un amateur de bière de la boîte en canette, il en va-tout autrement pour les puristes du vin.

Si nous buvons directement à la canette, on peut légitimement se demander comment au travers d’une canette en alu nous allons pouvoir apprécier la robe du vin, ou encore l’oxygéner et le humer comme il se doit.
En réalité, on ne se pose probablement pas les bonnes questions. L’objectif du vin en canette, c’est aussi d’être disruptif. L’idée n’est plus de consommer le vin tel qu’il l’a toujours été. La canette de vin va permettre de développer de nouveaux usages et de s’adresser à de nouveaux profils de clients. Celle-ci n’a aucunement l’ambition de remplacer la bouteille traditionnelle sur la table.

Cette tendance s’aligne avec la mode du « consommer avec modération » ou « à boire seul ». Elle répond notamment aux besoins et envie de la génération Y, en effet, elle stimule la croissance et est plus encline à acheter des formats alternatifs. C’est donc une consommation réduite avec une cible réduite. L’idée est de toucher une clientèle qui sait faire la différence entre la qualité intrinsèque du produit et la qualité du produit. Et qui veut avoir un acte citoyen en consommant du vin de qualité dans un packaging responsable.

Le vin en canette se déguste dans de nouvelles occasions : durant des pique-niques, des festivals, lors de voyages avec des compagnies aériennes, des gens qui ne veulent pas boire une bouteille entière ou qui aimeraient essayer différents cépages en une seule séance de dégustation.

Box La Robe du Vin

Le vin en canette répond à l’une de nos problématiques, le vin en bouteille ne se conserve pas éternellement, et même si l’on adore ça, il n’est pas conseillé de vider la bouteille tout seul alors que l’on a juste envie d’un verre à la fin d’une longue journée.

L’un des avantages de la canette est sa légèreté, mais aussi sa résistance et le fait qu’elle soit 100 % recyclable.
Côté transport aussi, il est important de souligner un point non-négligeable, l’aluminium est bien plus léger que le verre, ce qui n’est pas rien quand on pense au transport.
Sa face intérieure est couverte d’un revêtement spécial qui élimine tous les échanges entre le contenant et le vin. Le goût du vin n’est donc pas altéré par la canette.

En dehors du côté recyclage, il y a aussi le côté pratique lorsque nous prenons à emporter par exemple. Surtout en cette période de pandémie, quoi de plus frustrant que de ne plus pouvoir prendre son habituel verre de vin avec son repas. Même si en France, nous ne sommes pas censés consommer d’alcool sur la voie publique. Ce format de la canette est optimal pour les situations dites de mobilité, où la stabilité, la conservabilité et la transportabilité sont la clef.

Imaginez-vous dans un festival de musique (bon, projetez-vous plutôt dans le futur), parfois une bonne musique s’apprécie davantage avec un verre de vin qu’avec un verre de bière, toutefois, en festival, on vous met au défi de ne pas renverser le verre à pied, et sacrilège de boire son vin dans un gobelet en plastique. La canette de vin est la solution idéale pour cette situation. C’est donc une véritable opportunité de repositionner l’image du vin en boisson « festive ». Alors bien sûr, on se doute tous que l’on ne trouvera pas de Grands Crus en canette.

Il faut dès lors adapter le format à la cible, mais aussi adapter le contenu au format.
Pour le format, nous constatons aujourd’hui un gros travail des designers en ce qui concerne cet emballage recyclable qu’est la canette, à l’image de Brewdog. Sa forme et son matériau offrent une belle surface pour que la marque et le produit puissent raconter autant d’histoires pour faire vendre ou informer le consommateur.
Un packaging design et coloré, qui s’apparente un peu aux dernières tendances en termes de craft beer.

Avantages de la canette

L’enjeu derrière le contenant

Comme le mentionne The Grape Explorer dans sa vidéo « CANNED WINE – Will I Ever Find a Good One? », les producteurs doivent être vigilants à la qualité du produit que contient cette cannette. En effet, le contenant étant encore peu habituel pour du vin, y proposer du vin de moyenne qualité laisserait dans l’image du consommateur l’idée de que le vin en canette est bas de gamme. Alors que nous pouvons trouver en canette des vins de très bonne qualité comme ceux proposés par La Robe du Vin. C’est notamment ce qui a eu lieu pour le BiB, une fois que cet imaginaire est créé, il est très difficile d’évangéliser pour montrer qu’on peut avoir du bon vin. En règle générale, on voit dans le vin en canette, des vins d’IGP de piètre qualité : vin rosé sans couleur, sans arômes, sans goût. Or, comme le dit l’adage, « l’habit ne fait pas le moine » : le contenant ne fait pas le vin. Si on met du mauvais vin en bouteille, il reste mauvais. Il en va de même pour la canette. Canette, BiB, vrac, bouchon à vis ou en liège, c’est avant tout une question marketing.

Le vin en canette s’adresse plutôt à des vins comme le rosé ou bien des pétillants, comme le prosecco. Toutefois, à l’instar du Château Guilhem, nous pouvons y retrouver du vin rouge.

Comme le disait un brave homme pour ne pas le citer, « le changement, c’est maintenant », lançons nous pour le format canette !

Canettes La Robe du Vin

Notre avis sur le vin en canette La Robe du Vin

La box contient trois vins rigoureusement sélectionnés et qui sont issus d’une agriculture durable (BIO/HVE). Un Bergerac rosé du Château Poulvère, un Vouvray blanc Coq’licot et un Languedoc rouge du Château Guilhem.
Ce que l’on apprécie sur les canettes La Robe du Vin, c’est de pouvoir retrouver de manière imagée des informations sur les accords mets et vins, mais aussi si le vin est plutôt sec ou plutôt moelleux. Problématique souvent soulevée par les novices qui se sentent parfois un peu perdus au moment de choisir une bouteille. Ce type de présentation est donc idéal pour cette cible client.

Informations étiquettes cannettes
De plus, l’équipe a pris le temps de réaliser un livret présentant le concept, les avantages de la canette tels que : le format, la consommation raisonnée, le côté 100 % recyclable et sa résistance au transport, avec des conseils de dégustations.

La Robe du Vin nous rappelle aussi son engagement éco-responsable grâce à un partenariat avec Ecotree.

Les vignerons et les recettes sont aussi présentés en vidéo, chaque domaine est aussi présenté via une fiche dédiée. Et des recettes savoureuses sont proposées telles que les huîtres gratinées de la cheffe Alexandra Beauvais, ou le magret de canard du chef Loïc Pasco et nous terminons l’eau à la bouche avec le bol aux légumes de saison et poulet mariné de la cheffe Olivia Kpeglo.

Livret présentation La Robe du Vin
Livret recettes La Robe du Vin

Nous avons débuté par le Vouvray Coq’licot de la Cave des producteurs, au nez, nous avons été transportés dans les caves troglodytes de Vouvray. Pour le Château Poulvère, nous avons été surpris par la clarté de sa robe. Château Guilhem nous a fait retrouver les plaisirs du Languedoc. Nous pouvons désormais nous aussi confirmer que le contenant n’impacte pas le goût du contenu. N’attendez plus pour tester vous aussi !

Etiquettes de vin, entre obligation et besoins des consommateurs

Etiquettes de vin, entre obligation et besoins des consommateurs

Plusieurs séances de dégustation et d’échanges avec notre entourage nous ont amené à nous interroger sur ce que l’on attend vraiment d’une étiquette et d’une contre-étiquette de bouteille de vin. C’est pourquoi, nous avons mené un petit sondage sur les réseaux sociaux...

Oé, le retour de la bouteille de vin consignée

Oé, le retour de la bouteille de vin consignée

Quelle est la démarche initiale d'Oé ? Le constat de base pour Oé, était de dire que les rayons vins des supermarchés étaient trop gros et qu’on s’y perdait, que l’offre ne correspondait pas au Français moyen. Il y avait besoin d’une sélection parmi laquelle le client...

Concevoir sa stratégie de marque

Concevoir sa stratégie de marque

Au risque de vous décevoir, tout ou presque est dans l’étiquette. Votre marque de vin, de bière ou de spiritueux doit être parfaitement incarnée par l’étiquette, elle doit refléter l’identité de votre domaine viticole, de votre brasserie ou de votre distillerie. En un...