Le taux de conversion sur un site internet est l’indicateur le plus important pour mesurer la performance de votre processus de conversion des visiteurs en clients. Toutefois, son analyse n’est pas sans poser de difficultés. En effet, il doit être analysé avec prudence, car de nombreuses visites ont pour but une recherche d’informations et non d’achat. Le taux dépend aussi de la catégorie de produits proposée sur votre site et seules les comparaisons entre deux périodes d’une même catégorie de produit ont réellement un sens.

Le taux de conversion

Il dépend du trafic de votre site, si vos actions de communication attirent des clients qui ont une faible probabilité d’achat (car ils ne rentrent pas dans la cible), le taux de conversion sera automatiquement plus faible.
Vos achats de mots-clés par exemple peuvent avoir un impact sur celui-ci, il faut donc avoir un calcul propre à chaque source de trafic. Un autre problème d’analyse se pose, faire une moyenne pour des centaines d’individus conduit à masquer les différences. Un site qui recrute massivement de nouveaux clients peut ainsi voir son taux de conversion stagner ou même baisser. En complément du taux de conversion, il existe d’autres indicateurs incontournables :

1. Le nombre de client

Le nombre de clients sur une période donnée est un indicateur de performance essentiel.

2. La CVAE ou cotisation sur la valeur ajoutée

Rare sont les cas où le client achète dès sa première visite, il va donc parfois être amené à revenir plusieurs fois sur votre site pour finaliser ou non son achat. Le taux de rémanence mesure ainsi la proportion des visites réalisées par les mêmes internautes sur le total des visites de votre site. Et la durée de rémanence mesure le temps entre cette première visite et le retour sur votre site. Elle doit s’analyser selon les catégories de produits.

3. Le nombre de pages vues

Il ne s’agit pas uniquement de faire venir des visiteurs sur votre site, mais aussi de les amener à consulter différentes pages.

4. Les pages et les contenus les plus consultés

Connaître les pages et les contenus les plus consultés ou les moins consultés vous permettra d’optimiser la performance de vos pages les plus importantes (inscription, paiement, etc.).

5. Le parcours client

Une analyse plus poussée vous permettra d’identifier les différents types de parcours et ainsi faire l’analyse du tunnel de conversion.

6. Le temps passé

Il indique le degré d’intérêt des internautes pour votre site web. Quand ils consacrent du temps à naviguer sur un site, cela indique que le site correspond à leurs attentes. Toutefois, c’est un indicateur à manier avec prudence, car le temps passé peut aussi correspondre à des difficultés à trouver des informations.

7. Les indicateurs d’engagement

Les indicateurs d’engagement comme envoyer un message, utiliser des fonctionnalités interactives, regarder une vidéo, télécharger un ebook, etc. indiquent le degré d’interactivité du site et donc la qualité de l’expérience de visite. Vous pouvez calculer un ratio entre les actions réalisées et les transactions effectuées. Comme le pourcentage de visiteurs s’étant inscrit à une newsletter suite au téléchargement d’un ebook.

8. Le taux d’abandon de panier

L’analyse du taux d’abandon peut se révéler instructive pour améliorer la performance commerciale de votre site en vous demandant par exemple qui abandonne ? A quelle étape du processus ?

Vous pouvez mesurer la performance de votre site en combinant ces différents indicateurs en un seul, avec par exemple le RFM (Référence Fréquence Montant).

Vous avez besoin d’aide pour votre stratégie de référencement naturel ?